Catherine Garcia Cournoyer

Résidence d’artiste
du 3 au 29 juin 2019


DAÏMÔN est heureux d’accueillir l’artiste Catherine Garcia Cournoyer durant une résidence de trois semaines, du 3 au 28 juin 2019, pour le développement d’un projet exclusif.

 
Lorsqu’on regarde des photographies de sa famille, quelles histoires amènent-elles à raconter ? Quels souvenirs imagine-t-on ? Ces clichés permettent de garder une trace du passé, mais qu’arrive-t-il lorsqu’on ne reconnait pas tous les éléments présents sur la photographie ? Et qu’arrive-t-il lorsqu’il ne s’agit pas de notre propre famille, mais de celle de quelqu’un d’autre ?
 
Durant sa résidence, Catherine Garcia Cournoyer s’inspirera de ces questions et de ces réflexions. Son exploration, reliée à son mémoire-création, traite de l’appropriation de ses photographies familiales par la retouche photographique. Le corpus d’images choisies se compose des photographies provenant de la famille du côté du père de l’artiste. Ces photographies représentent différents événements dont l’artiste sait généralement peu de choses, à l’exception du fait qu’il s’agit de membres de sa famille.
 
La démarche est expérimentale et consiste à utiliser diverses techniques de retouche photographique. Catherine transforme ces photographies familiales en images personnelles auxquelles elle associe ses propres récits, sa mémoire et sa perception, ainsi que ceux de sa famille. Étape par étape, on voit les photographies se transformer et s’associer à une histoire intime.
 
 

 

 

 

Catherine Garcia Cournoyer est une artiste multidisciplinaire et designer graphique de la région de Gatineau. Participante active de la communauté artistique de Gatineau, elle est membre du conseil d’administration de deux organismes à but non lucratif soit le Conseil des arts d’Aylmer et Corrid’art. Depuis quelques années, sa pratique artistique est principalement axée sur les arts numériques, et plus spécifiquement sur la retouche photographique. Dans ses plus récentes séries d’œuvres, elle a exploité la thématique de l’imaginaire en modifiant et combinant des photographies qu’elle a prises au cours de ses promenades dans la région ou de ses voyages à l’étranger.

 

Catherine, qui est déjà Bachelière en design graphique avec mineure en arts visuels, complète présentement une thèse de maîtrise en pratique des arts où elle explore les usages des photographies familiales et les histoires qu’elles évoquent. Suivant une approche intimiste, elle transforme ses images afin de créer de nouveaux espaces et de nouvelles réalités correspondant à ses souvenirs et aux histoires qu’elle raconte.