Christian Leduc


J’ai toujours aimé les vieilles photos et en vieillissant, c’est pire!

Christian Leduc affectionne les vieilles photographies.

La mémoire est une faculté qui oublie. Parfois lorsque l’on essaie de se souvenir quel commerce était là avant cette nouvelle construction qui abrite une banque, la mémoire fait défaut. Nous nous adaptons rapidement à notre environnement et celui-ci ne cesse d’évoluer. C’est devant ce constat que Christian Leduc a réalisé l’importance des archives photographiques d’une ville. Lors de sa résidence à Daïmon, il fera appel à l’historique de la ville de Gatineau ainsi qu’à son «plus que présent». À partir des archives photographiques de la ville, qui constitueront le point de départ de son travail, il réalisera une série de photographies actuelles inspirées des anciennes. Ensuite, par le collage et l’assemblage, il construira les Nouvelles réalités, où se mélangeront le passé et le présent.

 

Christian Leduc a complété ses études en photographie en 1999. Depuis 2002, son travail a été exposé un peu partout en Abitibi-Témiscamingue mais aussi au Saguenay, à Carleton, à Rimouski ainsi qu’en Argentine, en Serbie et en Nouvelle-Zélande. Son travail est présent dans les collections de Loto-Québec et de la Ville de Rouyn-Noranda. Outre la photographie, il touche à la vidéo, au théâtre et à la poésie. Il n’a jamais vu Broue et affectionne particulièrement la musique de Beck.


Christian Leduc, Copper King