Chroniques

Lancement et performances sonores

Mercredi le 3 février 2010 à 20h

Au Studiõ de Daïmõn

Entrée gratuite


Ce même soir, aura lieu à Axenéo7 le vernissage des expositions de Milutin Gubash, Born rich, Getting poorer et de Daniel Corbeil, Maquettes et autres dispositifs climatiques à partir de 18h30.

Des sons dans le boîtier

Le projet Chroniques, sous le commissariat d’Alexis Bellevance, proposait de s’immiscer dans différents lieux publics en y squattant les interstices à l’aide d’une boîte audio, là où le passant s’y attend le moins. Les artistes Nicolas Bernier, Érick D’Orion, Nelly-Ève Rajotte et Alexis Bellavance ont été conviés à réaliser une œuvre sonore inédite dans un contexte de diffusion ouvert et accessible. Ce CD en est le résultat.

Les artistes de Chroniques explorent la dimension immersive de l’écoute et de la perception chez l’auditeur. Les oeuvres proposées constituent des instantanés sonores qui rappellent les trames sonores de film. Sans intrigue unique, les pièces ont été conçues pour évoquer des images constituant autant de trames narratives qui nous font pénétrer dans des univers singuliers.

 

Érick d’Orion: Chronique d’une vie tue: 08:55

Nicolas Bernier: 10 passages: 09:59

Nelly-Ève Rajotte: Loppu: 07:40

Alexis Bellavance: Minis inconnus en boucle: 10:15

 

Chroniques est une production de Perte de Signal.

www.perte-de-signal.org

chroniques.perte-de-signal.org

 

Lors de la soirée de lancement, les artistes de Chroniques présenteront deux performances live.

Érick D’Orion et Alexis Bellavance présenteront le projet BOLD.

BOLD est une série de performances audio réalisée par trois artistes de l’organisme Perte de Signal. Basé sur la recherche du jeu, le trio composé de Alexis Bellavance, de Nicolas Bernier et de Érick D’orion y trouve les différents modes d’interaction possible entre eux. Que ce soit par des duels sanglants, des marches solitaires ou des trio à la recherche du soupir final, ils imposent leurs actes tel des personnages de western spaghetti. C’est d’ailleurs là que se trouve la catachrèse de *audio | actes*, dans un cinéma pour l’oreille, dans une trame sonore fictive digne de la cinétique du cowboy. Le langage utilisé en est un de l’extrême : du silence à l’explosion, du plan large au plan rapproché, de la mécanique huilée à celle aléatoire, du paysage abstrait à celui bien concret ainsi que du déclenchement impulsif face à la réflexion languissante.

audio.perte-de-signal.org

Nelly-Ève Rajotte, Autio, Performance audio video

Performance audio vidéo, Autio est un road story d’une traversée américaine sous la thématique de l’abandon, de l’infiniment grand et du détail. L’abandon, d’un point de vue sonore, c’est tout ce qu’on délaisse; ce qui est déjà passé tel un paysage qui défile sous nos yeux par la fenêtre de la voiture. L’infiniment grand le devient si on le confronte au concis. Les sons s’opposent et défilent au regard des paysages démesurés.