[PLAY;]

Sandrine Deumier et Sonia Paço-Rocchia

Du 11 juin au 4 juillet 2016


[Play;] is the evocation of a trip to virtual spaces in the doublet of a visual navigation and a poetic narrative that will influence each other and evolve in a constantly multiplied story. This performance questions the gaps between real time and virtual realities through a form of virtual autofictions game – where the issue is none other than to become his own avatar.

During their residency at DAÏMÔN, artists Sandrine Deumier Sonia and Paco-Rocchia will be developing a digital storytelling performance combining experimental poetry, video art and invented instruments with real time sound processing.

 

Sandrine Deumier
Auteure, vidéaste, performeuse (Toulouse, France)

De sa double formation philosophique et artistique, Sandrine Deumier construit une œuvre poétique protéiforme axée sur la question des mutations technologiques et de la place performative de la poésie conçue au travers des nouvelles technologies. Utilisant la matière du mot comme image et l’image comme vecteur du mot, elle développe un travail à la jonction du medium vidéo et de la poésie sonore en les considérant comme des dispositifs sensibles pour exprimer une forme de matière inconsciente du soi. Processus d’écriture et matière mobile de l’image fonctionnent alors dans un reflux de significations sous-jacent qui renvoient au vacillement du réel et à ses transferts de réalité via des structures de pensées inconscientes. Son travail se compose essentiellement de textes poétiques, de vidéopoèmes, d’installations multimédia et de performances poétiques audiovisuelles en collaboration avec des compositeurs.

Site internet : www.sandrinedeumier.com

Sonia Paço-Rocchia
Compositrice, luthier numérique, musicienne de l’électroacoustique  (Laurentides, Québec, Canada)

La Québéco-Européenne Sonia Paço-Rocchia a une pratique diversifiée allant de la composition à l’installation sonore cinétique interactive en passant par l’art web et l’improvisation. Si l’aspect théâtral et visuel fait partie intégrale de son œuvre,  la recherche sonore qui en est au cœur se perçoit dans l’exploitation et l’élargissement des palettes sonores des instruments,  ainsi que dans l’utilisation d’instruments inusités, trouvés et inventés. Étant elle-même codeuse professionnelle, les nouvelles technologies se glissent de manière fluide dans son travail. Elle fabrique elle-même ses interfaces et instruments.  Elle est bassoniste-improvisatrice du London Improviser Orchestra et membre du duo de multiples trompettes avec électroacoustique et traitement en temps réel VibraLib.