PORTRAIT DE GROUPE – Michel Laforest

MIchel Laforest

En résidence du 12 au 19 septembre 2016


Le projet Pivots a été crée à l’hiver 2005 durant une résidence de création au centre Daïmon de Gatineau. Durant une bonne partie de la résidence j’ai invité des performeurs à venir jouer à la corde à danser dans le studio. Le projet a été présenté une première fois à la fin de la résidence à l’intérieur d’un trou de souris. Le spectateur devait se pencher pour avoir accès à l’oeuvre. En 2014, le projet a été présenté une seconde fois au centre Bang de Chicoutimi. Cette fois-ci, la projection avait lieu en vitrine et s’imposait au spectateur comme une publicité. Dans le cadre du 30eme anniversaire du centre Daïmon, je vais revisiter le projet et en faire un Portrait de groupe.

La version initiale du projet s’inspire du travail de géométrie expérimentale de Jules-Étienne Marey. Basé sur le phénomène de la persistance rétinienne, ce travail consiste à créer des formes à partir du mouvement de points et de lignes. Pivots se présente en une série de formes mouvantes issues d’actions performatives exécutées pour la caméra. Ces surfaces qui se développent autour d’un point central sont furtives et éphémères. L’installation propose une vue en plongée d’un danseur à la corde. La traînée visuelle de la corde autour du protagoniste donne peu à peu naissance à des formes ovoïdes. Une attention soutenue permet de révéler que, dans un mouvement continu, la ligne passe perpétuellement de l’état de surface à celui de trait. N’étant ainsi jamais fixée, la forme semble animée d’une pulsation.

Pour cette nouvelle version du projet je vais réaliser une série de portraits vidéo utilisant la même approche. Je filmerai plusieurs personnes jouant à la corde à danser. Ils seront cadrés assez serrés et de manière frontale. Puis, au montage, un jeu de masque viendra créer différents trous dans l’image de sorte à ce que la corde à danser qui balaie l’image agisse comme transition entre les différents portraits. Puis les portraits seront mis en boucle. Dans le cadre de la résidence d’une semaine, je compte inviter l’équipe, les membres et les amis du centre Daïmon à venir jouer à la corde en studio avec moi. De cette manière, le Portrait de groupe qui nous allons créer nous donnera une empreinte tangible mais mouvante du centre de création et de ses artisans.

Originaire de La Tuque, Michel Laforest vit et travaille à Montréal. Son travail d’installation vidéo et de vidéo-performance a été présenté dans le cadre de nombreuses expositions collectives et lors de festivals au Canada, au Brésil et en Europe. Parmi ses expositions individuelles mentionnons la galerie Occurrence, B-312, le centre Bang, la Bande vidéo, la Galerie Verticale, la chambre blanche (en collaboration avec Manon De Pauw) et la galerie Dare Dare. Détenteur d’une maîtrise en arts visuels de l’UQAM, il enseigne au département d’arts visuels au cégep Marie-Victorin.