Mouna Karray

Artiste en résidence
Du 8 au 31 mai 2017


En 2004, après la mort de son père, Mouna Karray commence à photographier sa mère dans l’intimité de sa chambre à coucher. Au fil des années, ce geste photographique est devenu un rituel. De cette complicité entre mère et fille est née une série de photographies argentiques en noir et blanc, que l’artiste garde précieusement.

Plus tard, Mouna Karray a décidé de filmer et d’enregistrer la voix de cette femme qui raconte son histoire en suivant un fil conducteur, celui de la couture qui fut aussi celui de son émancipation dans la Tunisie de la deuxième moitié du 20ème siècle. C’est à travers les patrons de couture que la mère de l’artiste raconte sa mémoire intime, familiale et collective.

Le point de départ de cette histoire, c’est le patron de couture où s’esquissent des lignes féminines, puis se dessinent et s’assemblent les pièces d’un vêtement qui bientôt prendra corps et vie. C’est ainsi que Mouna Karray veut représenter l’existence de sa mère en réunissant des fragments de mémoire pour ébaucher le récit de sa vie.

 

 

Née en 1970 à Sfax en Tunisie, Mouna Karray a étudié l’art et  la culture à Tunis avant de déménager à Tokyo pour terminer un master spécialisé en photographie à Tokyo Institute of Polytechnics and Arts en 2002. Actuellement, elle vit et travaille entre Paris et Sfax. Karray fusionne les thèmes socio-politiques avec son expérience personnelle pour explorer les constructions de l’identité et de la mémoire. EIle tente d’aller au-delà de la signification apparente des sujets en forgeant un dialogue permanent entre mémoire et anecdote, détail et contexte. Karray cherche à restaurer, au-delà des apparences et des déterminations, la complexité des espaces, domestiques ou urbains, intimes ou publics, qu’elle rencontre.

Son travail a été montré à la Villette en 2017 dans l’exposition Afrique Capitales et mois de la photo Grand Paris. Aussi à la Biennale de Dak’Art 2016 et les Rencontres Photographiques de Bamako en 2007 et 2011. Ses oeuvres ont été présentées au Smithonian National Museum of Africain Art à Washington, au MMK à Frankfurt, au MAXXI à Rome, au Musée Quai Branly et à l’Institut du monde arabe à Paris. Mouna Karray est représentée par Tyburn Gallery à Londres.