[PLAY;]

Sandrine Deumier et Sonia Paço-Rocchia

Du 11 juin au 4 juillet 2016


[Play;] est l’évocation d’un voyage en espaces virtuels dans le doublet d’une navigation visuelle et d’une narration poétique qui vont s’infléchir réciproquement et évoluer dans un récit démultiplié en permanence. Cette performance questionne les interstices entre temps réel et réalités virtuelles au travers d’une forme de jeu d’autofictions virtuelles – où l’enjeu ne serait autre que de devenir son propre avatar.

Durant leur résidence à DAÏMÔN, les artistes Sandrine Deumier et Sonia Paço-Rocchia développeront une performance de narration numérique alliant poésie expérimentale, art vidéo et instruments inventés avec traitement du son en temps réel.

play_residence_at_daimon_1

Sandrine Deumier
Auteure, vidéaste, performeuse (Toulouse, France)

De sa double formation philosophique et artistique, Sandrine Deumier construit une œuvre poétique protéiforme axée sur la question des mutations technologiques et de la place performative de la poésie conçue au travers des nouvelles technologies. Utilisant la matière du mot comme image et l’image comme vecteur du mot, elle développe un travail à la jonction du medium vidéo et de la poésie sonore en les considérant comme des dispositifs sensibles pour exprimer une forme de matière inconsciente du soi. Processus d’écriture et matière mobile de l’image fonctionnent alors dans un reflux de significations sous-jacent qui renvoient au vacillement du réel et à ses transferts de réalité via des structures de pensées inconscientes. Son travail se compose essentiellement de textes poétiques, de vidéopoèmes, d’installations multimédia et de performances poétiques audiovisuelles en collaboration avec des compositeurs.

Site internet : www.sandrinedeumier.com

 

Sonia Paço-Rocchia
Compositrice, luthier numérique, musicienne de l’électroacoustique  (Laurentides, Québec, Canada)

La Québéco-Européenne Sonia Paço-Rocchia a une pratique diversifiée allant de la composition à l’installation sonore cinétique interactive en passant par l’art web et l’improvisation. Si l’aspect théâtral et visuel fait partie intégrale de son œuvre,  la recherche sonore qui en est au cœur se perçoit dans l’exploitation et l’élargissement des palettes sonores des instruments,  ainsi que dans l’utilisation d’instruments inusités, trouvés et inventés. Étant elle-même codeuse professionnelle, les nouvelles technologies se glissent de manière fluide dans son travail. Elle fabrique elle-même ses interfaces et instruments.  Elle est bassoniste-improvisatrice du London Improviser Orchestra et membre du duo de multiples trompettes avec électroacoustique et traitement en temps réel VibraLib.