Steve Giasson

Artiste en résidence
Du 2 avril au 2 mai 2018

Du 2 mars au 2 avril 2018, DAÏMÔN accueille en résidence l’artiste conceptuel Steve Giasson.

L’artiste lancera son projet — Nouvelles Performances invisibles — en réalisant des performances dans le contexte de la ville de Gatineau. Ce projet fait suite aux Performances invisibles, une série de 130 interventions réalisées entre 2015 et 2016 en collaboration avec le centre DARE-DARE. Ces performances sont minimalistes, basées sur des énoncés conceptuels et exécutées progressivement par l’artiste dans l’espace public privé d’auditoire immédiat, d’où leur « invisibilité ». Comme trace de ces interventions, une documentation en ligne est consultable sur un site internet dédié.

Steve Giasson présentera le résultat de son travail lors d’une exposition collective, du 2 mai au 9 juin 2018, intitulée Tout contexte est art, commissariée par Jean-Michel Quirion et présentée à la Galerie UQO.

Ce projet de commissariat vise à réfléchir sur les enjeux de la diffusion de la performance dans un contexte institutionnel et plus précisément par l’appropriation de l’institution elle-même, dans ce cas-ci la Galerie UQO . Tout contexte est art n’impose pas une thématique, mais un positionnement conceptuel et contextuel.

Une discussion entre l’artiste et le commissaire est organisée par DAÏMÔN le mercredi 25 avril prochain dès 19 h, dans le salon de La Filature au 80 rue Hanson, Gatineau.

 

 

Steve Giasson (Montréal) est un artiste conceptuel. Au sein de sa pratique, l’idéation est mise de l’avant et se double d’un rejet ferme du décoratif et du spectaculaire. Dans son travail, il use d’une grande variété de disciplines — écriture conceptuelle, performance, installation, vidéo, photographie — afin d’interroger leurs limites.
Il poursuit actuellement un doctorat en Études et pratiques des arts (UQÀM). Il est le lauréat du Prix de La Vitrine culturelle pour un artiste émergent et d’une Mention du Cirque du Soleil décernés dans le cadre d’Art Souterrain 2015.  Il compte vingt livres d’artiste et de poésie à son actif. Il vit et travaille à Montréal.

Son travail a été présenté au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en Angleterre, en Espagne, en France, en Allemagne, en Suisse, en Suède et en Grèce, dans le cadre de cinq expositions solos et de plusieurs expositions collectives dont la Liverpool Biennial 2012, le Text Festival 2011 et 2014 (Manchester) et ED RUSCHA BOOKS & Co. au Museum Brandhorst (2013, Munich) et à la Gagosian Gallery (2013, New York City, 2015, Paris et 2016, Beverly Hills). Son troisième projet solo chez DARE-DARE (Montréal), intitulé Performances invisibles, comprend 130 performances minimalistes exécutées sur une période d’une année complète (2015-2016).

En 2017, Steve Giasson a invité Emmanuel Galland à l’accompagner à titre de commissaire pour une exposition à caractère rétrospectif à venir des « Performances invisibles » / « Nouvelles Performances invisibles ».